– TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN – PAR PRINCIPE DE PRECAUTION, LE POLE SANTE REPUBLIQUE DECIDE DE SUSPENDRE L’UTILISATION DU DOCETAXEL

Un message d’alerte sanitaire  a été diffusé le 15 février dernier par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicaments  (ANSM) et par l’Institut National du Cancer (INCA) aux établissements de Santé, quant à  la suspicion d’éventuelles complications digestives (entérocolite) lors de chimiothérapie à base de DOCETAXEL  dans le traitement du cancer du sein.

Alors que des investigations ont actuellement été confiées à un centre de pharmacovigilance par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament, ce médicament reste autorisé sur le marché.

A ce jour, les oncologues médicaux du POLE SANTE REPUBLIQUE se veulent entièrement rassurant puisqu’aucune complication inhabituelle n’a été décelée  dans l’établissement consécutivement à l’utilisation du DOCETAXEL.

Toutefois,  par principe de précaution, après concertation l’équipe médicale vient de décider de suspendre l’utilisation du DOCETAXEL prescrit en cure de chimiothérapie pour les femmes atteintes d’un cancer du sein, y compris pour les traitements déjà initiés.

Dans ce contexte et dans l’attente des résultats de l’enquête en cours, il sera  proposé aux patientes de remplacer le DOCETAXEL par une autre molécule (PACLITAXEL), permettant une chimiothérapie tout aussi efficace et d’action équivalente.

Pour information, le risque d’entérocolite  intervient entre le cinquième et le dixième jour après l’administration du DOCETAXEL.

Dans l’hypothèse d’une apparition de troubles digestifs dans cet intervalle, les patientes sont invitées à prendre contact avec le corps médical du POLE SANTE REPUBLIQUE (Tel : 04.73.99.43.90).